Vélo-Galaxie

Le marquage obligatoire des vélos pour lutter contre le vol ?

Le marquage obligatoire des vélos peut-il limiter les vols ?

Depuis le 1er janvier 2021, une mesure très attendue par les cyclistes a été instaurée. Afin de lutter contre le vol, le marquage obligatoire des vélos est entré en vigueur. En effet, les nouveaux vélos devront obligatoirement porter un code alphanumérique d’identification unique auquel seront rattachées les coordonnées du propriétaire. 

Au 1er juillet, cette obligation sera aussi étendue aux bicyclettes d’occasion vendues par des professionnels. Cette mesure présente des objectifs communs avec Vélo Galaxie en ce qui concerne la sécurité des cyclistes et de leur bicyclette.

À quoi sert le marquage obligatoire des vélos ?

Selon l’Union Sport et Cycle, cette nouvelle obligation permettra de diminuer les vols. Il sera également plus aisé de restituer à leurs propriétaires une partie des plus de 100 000 vélos déclarés volés chaque année en France, dont certains sont retrouvés par la police, sans que leur propriétaire puisse être clairement identifié. Cette mesure vise enfin à empêcher les trafiquants de revendre ces vélos volés. En effet, elle rend la revente plus compliquée sur le marché de l’occasion.

Toutefois, il sera nécessaire d’améliorer cette mesure pour que celle-ci soit tout à fait efficace. En effet, le marquage n’empêchera pas les vols et ne permettra pas non plus de suivre à la trace les voleurs. Le seul objectif est de permettre aux propriétaires de retrouver leur vélo ou bicyclettes qui ont été volées. En cela, le marquage entraînera surtout le désengorgement des commissariats.

« Avant, les gens avaient surtout peur de faire du vélo, commence Olivier Schneider, président de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB). Maintenant que les collectivités investissent dans des aménagements pour sécuriser les trajets, ce qui dissuade de plus en plus d’acheter un vélo, c’est la crainte de se le faire piquer, tout simplement. »

Le vol de vélos en France

En France, nous relevons chaque année entre 300.000 et 400.000 vélos volés. L’Association de promotion et d’identification des cycles (Apic) a donc, depuis le 1er janvier, pour fonction de tenir à jour le fichier national des vélos marqués. Il existe différentes techniques de marquage : étiquetage, gravage ou par procédé chimique. Le propriétaire est libre de choisir la technique de marquage qu’il préfère.

Patrick Guinard, le président de l’association indique d’ailleurs que « Le décret précise simplement qu’il doit être lisible sans difficulté sur un cycle en stationnement et que le procédé d’apposition doit garantir la permanence de celui-ci et son inaltérabilité, hors cas de dégradation volontaire ». 

En 2018, plus de 318 000 vélos ont été volés selon le rapport d’enquête « cadre de vie et sécurité » du ministère de l’Intérieur. Olivier Schneider indique pourtant que c’est « un chiffre qu’on sait en deçà de la réalité, bon nombre de victimes ne portant pas plainte ». 

Ces chiffres expliquent donc la réticence des Français à réaliser leurs déplacements quotidiens en vélo. En effet, le vol est l’une des principales raisons évoquées pour expliquer cette réserve. 

Vélo Galaxie et le marquage obligatoire des vélos

Le marquage obligatoire des vélos présente des objectifs communs avec VéloGalaxie. En effet, notre mission est de sécuriser l’utilisation du vélo afin de l’encourager. À travers la conception de mobilier urbain sécurisé, nous vous apportons une totale sécurité dans vos déplacements et lors du stationnement. Nous sommes l’un des très rares fabricants à proposer une sécurisation maximale 4 points grâce à notre cercle de sécurité individuel. Ce dernier permettant d’attacher les roues avant et arrière, le cadre et le cercle individuel de sécurité (soit 4 points !) avec un antivol flexible. 

Le président de la FUB évoque également un gros déficit de sécurité dans les gares et dans les bâtiments anciens. C’est pourquoi, chez Vélo Galaxie, nous vous accompagnons dans l’installation d’abris vélos et autres solutions de stationnement deux roues. Nous collaborons à la fois avec des acteurs privés (entreprises, BTP, etc.) et publics (établissements scolaires, hôpitaux, etc.).

Vous souhaitez recevoir davantage d’informations concernant les différentes solutions de stationnement vélos ? N’hésitez pas à nous contacter ! Nous serons ravis de vous renseigner.

Partagez cette page