Mobilier urbain

Les villes aménagées pour le vélo en Europe

Les villes aménagées pour le vélo en Europe

La période de confinement a permis de découvrir des rues sans voitures dans les grandes villes de l’Europe. A cause de la crise du Covid19, plus personne ne pouvait sortir de la maison sans attestation et le moyen de locomotion le plus utilisé était le vélo.
Des pistes cyclables temporaires dénommées « coronapistes » ont même été aménagées dans certains endroits pour encourager ce mode de déplacement et se préparer au déconfinement. En effet, le vélo permet de respecter la distanciation sociale, et donc de se protéger contre le coronavirus, mais il constitue également un moyen de déplacement à la fois économique, écologique et pratique.

Copenhague

Comme on le sait tous, la capitale mondiale incontestée du vélo est Copenhague. Elle se tient en tête de la liste des villes les plus cyclables d’Europe car elle dispose d’un important réseau cyclable structuré et même d’une véritable culture vélo. La plupart des Copenhagois ont déjà l’habitude de se déplacer à vélo pour aller travailler et faire les courses et on sait que cela ne va pas changer lors du déconfinement.
On estime d’ailleurs qu’à la différence des autres grandes capitales européennes, il y a déjà assez de pistes cyclables à Copenhague, donc il n’y a plus besoin d’aménager des pistes provisoires. Cependant, on remarque quand même des projets de « coronapistes » dans les alentours.

Berlin

Berlin dispose aussi d’un vaste réseau de pistes cyclables, c’est pourquoi l’idée de faire un tour à vélo dans cette ville passionne beaucoup de monde. Pendant le confinement, le vélo ne pouvait être utilisé qu’à des fins bien précises, les gens ne pouvaient pédaler ni pour se promener, ni pour faire de l’activité physique, et encore moins pour découvrir la ville.
Et pour se préparer au déconfinement, la Zossener Straße avec une bande cyclable temporaire équipée de balises d’alignement a été aménagée dans le quartier de Kreuzberg et dans d’autres rues fin mars dernier.

Paris

En ce qui concerne enfin la ville de Paris, celle-ci a déjà déployé beaucoup d’efforts ces dernières années pour figurer dans le top 10 des villes les plus cyclables d’Europe, mais cela ne suffit pas par rapport au déconfinement. Paris a donc songé à multiplier les aménagements de pistes cyclables temporaires et annonce 50 km de voies supplémentaires dédiées spécialement aux vélos.
La maire de Paris, Anne Hidalgo, table sur le développement des « coronapistes » pour favoriser la pratique du vélo afin de réduire le nombre de voyageurs dans les transports publics et éviter un retour à la voiture après le 11 mai.
Des pistes cyclables transitoires sont ainsi aménagées progressivement dans certains endroits stratégiques de la capitale de la France, tels que sur l’Avenue du Général Leclerc, sur le Boulevard Saint-Michel, sur le Tunnel de l’Etoile et sur le long des lignes de métro 1, 4 et 13. Bien sûr, ces nouvelles pistes garantissent une sécurité totale aux cyclistes.

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *