Pistes cyclables

Le vélo, un atout pour les déplacements urbains durant le confinement

Vélo comme solution au transport urbain

Il est vrai que certaines voies vertes et pistes cyclables ont été fermées ici et là, mais cela ne signifie pas que les cyclistes ne peuvent pas pédaler. En fait, les consignes du gouvernement ont été claires, les gens peuvent rouler à vélo pour aller au travail, pour faire leurs courses et pour recevoir des soins. Il est même autorisé de faire de l’activité physique sur un vélo dans un rayon d’un kilomètre autour de chez soi et dans la limite d’une heure. Consignes valables jusqu’au déconfinement prévu le 11 mai 2020. Explications :

Le vélo pour le respect de la distanciation sociale

Le vélo est un moyen de déplacement qui permet de maintenir une distanciation sociale. Il ne peut transporter qu’une seule personne à la fois et il permet de ne pas s’agglutiner dans les transports en commun. Mis à part cela, il permet aussi de respecter les mesures de confinement, car il permet de définir à l’avance le temps de parcours et de se déplacer rapidement sans encombrer ni polluer l’environnement. On fera tout de même attention aux risques de regroupement sur le parking à vélo ou abri 2 roues voire sur la station de gonflage et de recharge. Mais les gestes barrières avec ou sans vélo sont toujours de rigueur.

Le vélo pour améliorer la santé et le bien-être

Par ailleurs, la pratique du vélo garde aussi tous ses bienfaits sur la santé comme le fait d’améliorer la coordination, l’équilibre et la force des muscles et le fait de favoriser la mémoire et la concentration. Celle-ci permet aussi de réduire le stress, l’anxiété et les risques de faire une dépression et elle promet une plus grande vitalité.

Puis, il ne faut pas oublier que faire du vélo permet de perdre du poids, de stimuler le muscle cardiaque et de diminuer le niveau de cholestérol ainsi que la pression artérielle. C’est également un moyen de réduire la fatigue et d’augmenter le niveau d’énergie. Enfin, cette activité physique peut rendre le système immunitaire plus actif et plus efficace pour lutter contre les infections et les virus.

Le vélo pour se préparer au déconfinement

Il convient de noter que des « coronapistes » ont été aménagées récemment dans les grandes villes du monde afin d’encourager le déplacement à vélo. Ce sont effectivement des pistes cyclables temporaires qui s’étendent sur plusieurs kilomètres et qui relient les quartiers entre eux afin de faciliter les tâches aux cyclistes.

En ce moment, des millions de gens les utilisent au quotidien pour leurs déplacements urbains, mais en fait, elles ont surtout été élaborées pour se préparer au déconfinement. Il est certain que les citadins vont bouder les transports en commun, car ils auront peur d’attraper le virus. Et le vélo va s’afficher comme la solution idéale pour limiter les risques de contagion et pour se déplacer avec un esprit tranquille.

A nous maintenant de faire en sorte que, de manière temporaire mais aussi durable, les cyclistes puissent s’installer dans les villes et trouvent tous les équipements urbains nécessaires.

Partagez cette page