Aides écomobilité

La prime pour l’achat d’un vélo électrique et le programme Alvéole

Améliorer le stationnement des vélos en ville

La prime à l’achat d’un vélo électrique a été mise en place depuis le 19 février 2017. Elle est considérée comme une aide comparable au « bonus écologique » attribué aux voitures moins polluantes. Son montant pour les vélos électriques est fixé à 200 euros dans la limite de 20 % du coût d’acquisition toutes taxes comprises.

Les véhicules éligibles à cette aide sont : les cycles à pédalage assisté, les véhicules à deux ou trois roues et les quadricycles à moteur électrique. Ainsi, les trottinettes électriques, les gyropodes et les mono-roues n’en sont donc pas concernés.

Qui est concerné par l’aide à l’achat d’un vélo électrique ?

Initialement, le bonus vélo électrique était ouvert à tout type d’acquéreur, mais depuis le premier février 2018, il a été limité aux contribuables non imposables (n-1) soit l’année qui précède l’acquisition du vélo. De plus, la prime à l’achat du vélo électrique doit être cumulée avec d’autres aides locales pour être validée.

Comment percevoir la subvention vélo électrique ?

Pour obtenir la subvention vélo électrique, il faut suivre les instructions indiquées sur le portail internet du ministère de l’économie ou sur le site de votre région. Puis, il faut également réunir tous les documents nécessaires tels qu’un justificatif de résidence, une copie de la carte d’identité nationale et une copie de la facture du cycle à pédalage assisté détaillant sa marque, son modèle, la composition chimique de sa batterie et son numéro de série.

Quid du Programme Alvéole ?

Par ailleurs, il convient de noter que d’autres aides sont également proposées par la Fédération françaises des Usagers de la Bicyclette pour accélérer la création de places de stationnement 2 roues et pour soutenir les actions de sensibilisation à l’écomobilité auprès des usagers.

Ce programme ambitionne plus précisément la construction de 30 000 places de stationnement vélo et l’accompagnement de 18 000 usagers. Il s’adresse principalement aux communes, aux EPCI (établissement public de coopération intercommunale) à fiscalité propre, aux associations, aux sociétés d’économie mixte et aux aménageurs.

Les lieux d’implantation éligibles au projet de construction de parkings pour vélo sont : les pôles d’échanges multimodaux, les établissements scolaires et universitaires, les logements sociaux et les établissements publics. Il faut que ces derniers soient en France.

Comment bénéficier du programme Alvéole ?

Les étapes à franchir pour bénéficier de cette aide sont assez simples. De un, il faut tout d’abord se renseigner sur le programme. De deux, il faut identifier les futurs projets et créer un compte sur le site officiel. Ensuite, il y aurait un enregistrement de la demande et une simulation de prime et d’accompagnement.

Et il faut confirmer après le souhait de bénéficier du programme. L’étape suivante consiste à installer les supports fixes choisis ou rack à vélo et à envoyer les pièces justificatives. Puis, il faut définir les modalités de l’accompagnement avec l’association avant d’obtenir le versement de la prime définitive.

On constate que de nombreuses aides existent pour développer l’écomobilité. A parier maintenant que la sortie du confinement ira dans le sens d’un plus grand usage du vélo si tout est mis en place pour faciliter la vie des cyclistes et autres conducteurs de deux roues.

A noter que les produits fabriqués par Vélo Galaxie sont éligibles ALVEOLE.  

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *