Pistes cyclables

En Normandie, de nombreuses incitations à faire du vélo

La Normandie région cyclable

La Normandie fait partie des régions les plus cyclables de France, voire même d’Europe. Elle dispose, en effet, de six grands itinéraires emblématiques bien marqués et pourvus de plusieurs services « Accueil vélo », dont la Véloscénie du Perche au Mont Saint-Michel, les plages du débarquement au Mont Saint-Michel, l’Avenue Verte London-Paris de Giverny à Dieppe, la Vélomaritime, la Vélo-francette et la Seine à vélo.
En cette période de crise, la Région Normandie a décidé d’encourager davantage l’usage du vélo dans la ville. Cette dernière a justement précisé que le vélo est porteur de nombreux bénéfices individuels et collectifs et qu’il permet de respecter les mesures de distanciation sociale et donc de participer à la lutte contre la propagation du virus.

Les premiers efforts entrepris par la Région Normandie

En Normandie, les efforts déployés par la Région pour changer progressivement les habitudes de déplacement sont palpables et très diversifiés. Celle-ci a déjà investi une somme importante pour aménager de nouvelles infrastructures routières dédiées spécialement aux cyclistes. Puis, elle a créé de nouveaux services intéressants tels que les stations de gonflage, les parkings vélo sécurisés et l’intégration des services vélo dans les abonnements aux transports collectifs.

Les autres aides et services d’incitation à l’usage du vélo en Normandie

Après ces premiers coups de pouce, les pouvoirs publics normands ont décidé de proposer d’autres aides et services intéressants afin d’inciter davantage à l’usage du vélo. C’est le cas par exemple des services de location de longue durée qui permettent aux utilisateurs de tester les avantages du vélo au quotidien avant d’acquérir potentiellement leur matériel personnel.
Puis, il y a également l’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique subventionnée par la Métropole Rouen Normandie et plafonnée à 300 euros.
Il ne faut pas oublier non plus les offres de vélos en libre-service (VLS) qui se traduisent par la mise à disposition d’une flotte de vélos stationnés sur l’espace public et pouvant être utilisés facilement et rapidement grâce à des bornes automatisées. Il faut noter que les stations en question sont ouvertes 7j/7 et 24h/24 et qu’il suffit de s’abonner pour accéder aux offres.
Enfin, il y a lieu de parler également du soutien aux associations cyclistes qui encourage entre autres : les sorties collectives, les manifestations loisirs autour du vélo, les vélo-écoles, l’utilisation du Géovélo, les ateliers d’aide à la réparation, les ateliers de recyclage et revente de vélo, les opérations de marquage Bicycode, la location de vélo et les formations sur le cyclotourisme.

Partagez cette page